Transgenre

Les transgenres et l’intégration sur le marché du travail.

Tout employeur recherche une productivité et des compétences adéquates chez un employé, lors de l’embauche. Il est difficile d’évaluer la personne d’un point de vue objectif pour l’employeur qui, comme tout être humain, est construit d’un système de valeurs. Pour un transgenre, il est alors ardu de se faire évaluer sur ses compétences, si son employeur n’est pas ouvert d’esprit pour la communauté LGBTQ2+.

En effet, plusieurs transgenres subissent de la discrimination lors de l’entrevue et en milieu de travail.  Plusieurs d’entre eux avouent avoir senti un malaise de la part de l’employeur pendant l’entrevue et croient qu’ils ne sont pas rappelés à cause de leur changement de genre.  La discrimination ne s’arrête pas là!  Il est fréquent que les transgenres ne sont pas appelés par leur bon prénom par leurs collègues et certains vont même vivre de la violence psychologique et perdre leur emploi.

Malgré ces difficultés d’intégration sur le marché du travail, on retrouve aussi des milieux ouverts.  Louminia, transgenre, affirme se sentir bien accueillie dans son nouvel emploi. Elle mentionne ne pas avoir vécu de discrimination à l’entrevue et pendant ses heures de travail. Louminia a été franche dès le début de l’entretien d’embauche. Elle a parlé de sa transformation et l’employeur lui a dit que cela n’affecterait en aucun cas l’entrevue et la sélection.  Cela lui a permis d’être 100% elle-même durant la rencontre et elle s’est sentie évaluée selon ses compétences professionnelles et non selon son apparence.  Son formateur initial n’était pas à l’aise de la former, alors l’employeur lui a affecté quelqu’un d’autre. Ceci lui a apporté du bien-être et de la sécurité pendant ses heures de travail.  Pour bien s’intégrer à son milieu de travail, Louminia dit qu’il est important d’avoir confiance en soi et d’être authentique.  Il faut être honnête avec son employeur et ne pas avoir peur de s’affirmer, puisque le but du travail est de se sentir bien pour être productif et pour développer des compétences. Si un problème survient, il est préférable d’avoir une discussion avec l’employeur et de nommer ce qui pourrait être changé pour améliorer l’environnement de travail et ensuite faire des compromis.

Louminia mentionne que les centres d’aide tels que Divers Gens et le Carrefour Jeunesse Emploi (CJE) des Cantons de l’Est l’ont aidée à acquérir cette confiance en elle et à s’affirmer à travers son identité. Le CJE lui a permis de réaliser sa propre vidéo intitulée « Ma réalité transgenre » qui porte sur sur sa vie et ses expériences en lien avec sa transformation.

Laissez un commentaire