Prendre soin de sa santé mentale en emploi

Dans la culture québécoise, le travail définit souvent l’ensemble des gens. Lorsqu’on rencontre quelqu’un qu’on n’a pas vu depuis plusieurs années, il n’est pas rare que la première question qu’on lui pose soit: Qu’est-ce que tu fais dans la vie? Il est considéré normal de travailler à temps plein. Dans la majorité des cas, le travail peut avoir des effets bénéfiques sur la santé mentale en renforçant le sentiment d’inclusion sociale, d’identité professionnelle et d’estime de soi. Malheureusement, pour certaines personnes, ce même emploi peut occasionner des problématiques. Cette culture de l’emploi amène souvent les gens à cacher leurs difficultés, afin de ne pas être étiqueté ou de ne pas perdre leur emploi. Voici donc des trucs afin de vous aider à préserver votre santé mentale en emploi.

  1. 1. Choisir notre domaine d’emploi et l’entreprise

L’urgence financière associée à une recherche d’emploi nous amène parfois à prendre le premier emploi qui nous est offert.  Par contre, il est plutôt suggéré, ici, de prendre le temps nécessaire de se questionner sur qui nous sommes et ce que nous voulons faire comme métier.  Votre entourage et les ressources, comme les conseillers d’orientation (OCCOQ), peuvent vous aider dans cette tâche.  Ensuite, les outils technologiques vous permettent de vous renseigner davantage sur les entreprises qui embauchent.  Les sites Web des entreprises ou des sites tels que Granby-Profitez vous offrent la possibilité de mieux connaître la mission des entreprises, leurs produits et leur philosophie.  S’il vous est impossible d’obtenir ces informations, la période de questions lors de l’entrevue d’embauche peut également être utile. Vous serez alors en mesure de déterminer si l’emploi et l’entreprise vous conviennent.

  1. 2. Établir des relations avec nos collègues

En choisissant l’entreprise et notre domaine d’emploi, nous ne choisissons pas nos collègues de travail. Cette microsociété vous obligera à travailler avec toutes sortes de personnalités. Certaines nous conviendront mieux que d’autres. En effet, malgré tout, il est possible de maintenir des relations cordiales avec l’ensemble de notre milieu de travail. L’ambiance de travail a souvent un impact important dans le maintien de notre santé mentale. Prenez le temps d’échanger avec vos collègues de travail. N’ayez pas peur de leur dire que vous avez plus de difficultés en ce moment et de voir leurs attentes envers vous. Il vous sera alors possible d’avoir l’heure juste, d’éviter les mauvaises perceptions et de prendre des décisions éclairées et justes par rapport à votre santé mentale.

  1. 3. Bénéficier de vos possibilités de vous réaliser

Rien de pire pour votre santé mentale que lorsque vous sentez que vous êtes incompétent ou que vous stagnez dans votre emploi. Le but n’est pas nécessairement de monter dans la hiérarchie d’une entreprise, mais d’avoir l’impression d’être utile pour l’entreprise. Profitez des formations de votre employeur ou faites des demandes de formation. Certaines vous seront refusées alors que d’autres seront acceptées. L’objectif est de vous aider à développer des forces supplémentaires. Apprendre permet de se sentir vivant.

  1. 4. Fixez-vous des objectifs

Impossible d’avoir des formations : ce n’est pas grave, fixez-vous des objectifs réalistes. Rien de mieux que de se donner un objectif et de le réaliser afin de se sentir compétent. Vous avez du classement à faire, donnez-vous comme objectif de le faire en 1 heure. Vous avez l’habitude de placer 3 caisses d’un produit en 30 minutes, essayez d’en faire 4. Le but n’est pas de répondre à une demande d’un employeur, mais de vous stimuler davantage tout en vous amusant.

Il existe une multitude de trucs semblables afin de maintenir sa santé mentale au travail.  Par contre, il arrive que nous ne réussissons plus à surmonter les tensions normales de la vie qui se sont créées, d’accomplir un travail productif, de reconnaître nos capacités et de contribuer à la vie de la société. Il est alors important de consulter des professionnels reconnus (médecin, psychologue, travailleur social et conseiller d’orientation) afin de vous aider dans vos démarches.

Laissez un commentaire